Les sondages

Les mesures "Filteris" et autres "sondages"

Deja vu 2

La "gagnante" 2016 et le "gagnant" 2017

Selon les sondages...

Les sondages n’engagent que ceux qui y croient et ceux qui les financent

Nous lisons dans les medias (hors contrôle) : FILTERIS: Mélenchon devant Le Pen, Fillon garde la tête

http://www.valeursactuelles.com/politique/filteris-melenchon-devant-le-pen-fillon-garde-la-tete-81225

Les « instituts » de sondage « mainstream » nous servent la même rengaine depuis 6 mois : leur candidat « au coude à coude » se rapproche de la victoire si méticuleusement planifiée...

 

Filteris, firme privée canadienne mesure le “buzz”, “bruit digital” autour des candidats. Le nombre de requêtes faites en ligne par les internautes à propos de tel ou tel candidats.

Voila au moins une compagnie qui sortira gagnante (financièrement) de ces élections quel que soit le résultat.

Quelques rappels:

1/ La vaste majorité des français n’utilisent pas les « réseaux sociaux » ou ne passent par leurs journées sur le net (fort heureusement) . Les mesures portent sur une minorité, toujours la même.

2/ Contrairement aux élections américaines de 2016, le taux d’utilisation « digitale » des français est largement inferieur a celui des US (fort heureusement). Les américains prennent leurs informations en majorité sur les « réseaux sociaux »  (d’où la censure mise en place par google, facebook et consorts cette année) . Ce n’est pas le cas des français.

3/ Il ne s’agit pas de sondages mais de mesures d’activité numérique sur une proportion minoritaire utilisant internet de façon élevée.

4/ Faire un clic sur un site parlant de Fillon, Lepen ou Macron ne signifie pas une intention de vote mais un recherche d’info.

5/ Les sondages "classiques" nous mentent depuis 6 mois car les médias, le pouvoir socialiste, le CAC40, et les instituts de sondages appartiennent a des gens qui ont un candidat auto désigné : Macron.

Leur but : Lepen-Macron pour un report de voix sur Macron au second tour

Ou Mélenchon Macron avec le même effet.

Plan B : Fillon qui est comme Macron un candidat du système.

Mélenchon, comme Lepen sert d’épouvantail ; et de défouloir pour pousser la candidature des candidats de l’oligarchie.

Moralité : les sondages n’engagent que ceux qui y croient et ceux qui les financent, et enrichissent les sondeurs.

***

Course aux sondages : la bêtise au coude à coude avec la vacuité

http://www.acrimed.org/Course-aux-sondages-la-betise-au-coude-a-coude

Filteris 19 04

L'hystérie sondagière continue de s'aggraver d'élection en élection :

  • 193 sondages publiés en 2002,
  • 293 en 2007,
  • au moins 375 en 2012
  • et plus de 500 cette année.

Du 1er janvier au 6 avril 2017, 266 sondages ont été publiés, soit près de 3 par jour.

Nous revenons ici sur cette vague record pour montrer comment on leur fait dire ce qu'ils ne disent pas, ce qu'ils ne peuvent pas dire, et comment l'obsession du score et de la stratégie électorale aboutit à une confusion entre le fait de voter pour un candidat et celui de miser sur sa victoire – comme dans un pari sportif – au détriment de l'idée de choix politique éclairé par un débat sur les enjeux et les programmes.

Critique élémentaire de la méthode

Il ne s'agit pas de revenir en détail sur la critique des sondages en général, qui varie selon les caractéristiques des sondages considérés ; nous renvoyons pour ces aspects à l'article de Patrick Champagne « En finir avec les faux débat sur les sondages.

suite sur:

http://www.acrimed.org/Course-aux-sondages-la-betise-au-coude-a-coude

***

Commentaires (1)

alice
  • 1. alice | 20/04/2017

C est vrai

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×